La Plateforme (El Hoyo)

Coucou! Comment va? J’essaie j’essaie… mais je suis en pleine préparation de rentrée alors je délaisse un peu le blog… sorry. Mais aujourd’hui, on se retrouve pour un film sorti il y a quelques temps sur Netflix, il s’agit de La plateforme.

On découvre une « prison » verticale dans laquelle le repas est servi chaque jour à la même heure, en partant du haut pour arriver jusqu’en bas. Cela « reflète » totalement les théories de la société, comme quoi quand on est en haut de l’échelle, on est riche, on pèse dans le game, et on ne manque de rien… et quand on est touuuuuut en bas de l’échelle (même plus bas que terre, soyons réaliste), on n’a plus rien. Et là, avec la nourriture distribuée, c’est totalement cela. En effet, l’ascenseur de nourriture est remplie en grosse quantité au départ. Mais comme chaque détenu veut se nourrir, les premiers à se servir ne pense pas forcément aux autres. Ainsi, arrivé à l’étage 50, la nourriture commence déjà à se faire rare (il y a deux détenus par étages, pour apparemment +300 étages)…. Donc vous imaginez bien, s’il n’y a pas d’histoire de cannibalisme, les détenus les plus bas meurent simplement de faim.

Bon, ça, c’est la plateforme.

Ensuite, on rencontre un détenu, qui a voulu rentrer dans ce processus, pour réfléchir sur lui-même, ce qu’il est, etc. Il a CHOISIT d’être ici… donc il a de toute évidence plus de recul et est plus réfléchi que les autres, puisque ce n’est pas une punition… et donc, il sera à la tête de la « rébellion » pour permettre au dernier étage d’être nourri mais aussi pour retrouver le fameux « enfant » perdu dans la plateforme…

La fin se termine par la découverte de l’enfant et la conclusion que l’enfant est le message… l’avenir. Alors, je serais tentée de l’interpréter comme étant une volonté de changer les choses… qu’il va remonter à la surface et donc gommer les effets de la société et de l’effet pyramides… mais je ne suis franchement pas certaine de cette fin.

Ceci étant, c’est un beau parallèle à la réalité, comme quoi les riches ont toujours plus de choses, et les pauvres toujours moins… Film intéressant. La bise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :