Le Labyrinthe

Helloooo ! Vous le savez sûrement, le dernier volet de la trilogie de The Maze Runner est sorti ce mercredi… (on va le voir demain si tout va bien…) et du coup la TV française (re)diffuse les précédents volets… Du coup hier on a eu le droit au premier. Et dimanche prochain on aura le droit au second… Du coup sur le blog ça sera un peu dans le désordre du coup mais bon… tant pis 🙂

Tout d’abord, faut savoir que j’avais lu le livre avant de voir le film, au moment où il est sorti au cinéma… Du coup ça remonte un peu et je ne me souviens plus de tous les reproches que j’avais pu faire à l’adaptation… Mais j’ai quand même quelques restes… Que je préciserai un peu, mais sans plus. Si un jour je me décide à relire le livre, je vous en ferai un article et j’updaterai l’un ou l’autre article (celui-ci plutôt que celui du bouquin je pense) pour préciser les différences… Breeeeef !

Donc on a un petit groupe de jeunes, uniquement des garçons, qui se retrouvent prisonniers dans un espèce de parc (ils appellent ça le bloc), et en son centre, un énooooorme labyrinthe, assez particulier, et surtout assez dangereux… Jusque là le groupe vivait plutôt bien, si on peut dire… Jusqu’au jour où le petit Thomas (Dylan O’Brien) a débarqué par l’ascenseur… Ascenseur qui permet de recevoir, tous les mois, des vivres, et qui amène un nouveau mec amnésique tous les mois également. Bref, Thomas. Un peu trop curieux aux premiers abords, et il veut vraiment s’échapper de ce foutu bloc et de ce foutu labyrinthe.

Pour bien vivre, communauté machin, chacun a un rôle, une place… Et on le sait, TOUS  le monde se doit de rester à sa fucking place ! Il y a les coureurs qui s’en vont dès l’aube dans le labyrinthe pour… pour repérer… et d’autres rôles… Pas vraiment explicités dans le film, à contrario du livre. Du coup vous l’avez devinez, Thomas veut être coureur… Oui mais voilà, être coureur n’est pas très répandu et n’est surtout pas demandé… Je l’ai dit, le labyrinthe est dangereux, et y entrer n’assure pas d’en ressortir vivant et en bonne santé. Assez rapidement, Thomas apprendra qu’il y a des bestioles à l’intérieur, des griffeurs (quel joli nom), qui, s’ils te griffent, te donnent des effets secondaires assez relou, et inévitablement abouti à la mort. Tout d’abord tu as de la fièvre et des sueurs froides, en même temps tu récupères toute ta mémoire (ils arrivent amnésiques, et ne se souviennent au final que de leur prénom…), et finalement deviennent fous. Les blocars en sont arrivés à exclure, dans le labyrinthe, à la tombée de la nuit, les malheureux blocars qui ont été griffés.

Pourquoi ? Parce que le labyrinthe se referme tous les soirs et s’ouvrent tous les matins. Et dans la nuit, il change. Les griffeurs n’apparaissent que la nuit. Sa configuration change. Et selon les coureurs, il y a…. 8 ou 9 sections je crois… Et dans un ordre particulier, telle section est ouverte, suivi le lendemain d’une autre, etc. et ce indéfiniment. Et en trois ans, grosso modo, les coureurs ont mis en évidence une chose : il n’y a pas de sortie dans ce fucking labyrinthe de malheur ! Mais ça c’était jusque l’arrivée de Thomas.

Depuis que Thomas est arrivé : des griffeurs apparaissent en pleine journée. Thomas réussi à en tuer un. Une fille, une FILLE ! arrive au bloc, peu de temps après Thomas… Et un petit mot : c’est la dernière. Bon. On remarque ainsi que les choses s’accélèrent et que la destinée du bloc et de ses résidents et clairement remis en cause. De plus en plus de morts… Bref, le temps est compté. Et évidemment c’est Thomas qui va tous les sortir de là.

Avec l’arrivée de Miss Teresa (Kaya Scodelario) (la fameuse fille), on apprend qu’elle et Thomas se connaissent. Ou du moins qu’elle connait Thomas puisqu’elle cri son nom dès qu’elle arrive au bloc. Bon. Et en fait, ils s’avèrent que tous les deux travaillent pour les créateurs de ce labyrinthe et que ça serait eux qui auraient fait prisonniers tous les blocars. Sympa les gars !

Un petit groupe réussi à sortir de ce labyrinthe et découvre ainsi l’envers du décor… quel décor. La Terre est ravagée par les flammes, c’est l’apocalypse dehors et cette expérience du labyrinthe était en réalité un test pour les jeunes, pour voir comment ils s’en sortiraient, parce que leur métabolisme a montré des signes de résistance face à cet apocalypse (qui semblerai être un espèce de virus je crois)…

Au final, pour récapituler et essayer de comprendre un peu le film et les suites à venir : le labyrinthe était en fait la première épreuve puisque l’aventure n’est pas terminée. On notera que la saga se nomme en réalité L’épreuve… d’où cette première épreuve du labyrinthe. C’est avec l’arrivée de Thomas et de Teresa que la fin de l’épreuve est annoncée. Bref. Du coup on en saura plus dans le prochain volet, quelle est la seconde épreuve, comme c’est en dehors du labyrinthe et du bloc…

En tout cas, j’ai vraiment bien aimé, le concept est pas mal. Ça me fait un peu penser à Hunger Games dans le sens où des jeunes sont enfermés, pris au piège… A la différence que là ils ne doivent pas s’entre-tuer (pas vraiment) et qu’il ne doit pas rester qu’un seul survivant…

Des bisous 🙂

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.